Thierry Breton : le déficit public pourrait se limiter à 2,6% du PIB

Le ministre de l'Economie est "très confiant" sur la baisse de la dette de 2 points de PIB en 2006. Et il juge "très bonne" la proposition de Nicolas Sarkozy d'un bouclier fiscal à 50% .

1 mn

Le déficit public de la France (Etat, Sécurité sociale et collectivités locales) pourrait être limité à 2,6% du produit intérieur brut, au lieu des 2,7% initialement prévu, a annoncé ce matin le ministre de l'Economie Thierry Breton à l'occasion de ses voeux à la presse. Il l'avait déjà laissé entendre mercredi, lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. La loi de finances pour 2006 avait arrêté un déficit public à 2,7% du PIB. Pour cette année, il est fixé à 2,5%. La limitation du déficit public à 2,6% du PIB s'explique par la bonne exécution budgétaire: le déficit de l'Etat a finalement atteint 36,5 milliards d'euros en 2006, grâce à des plus-values fiscales d'environ 10 milliards d'euros.

Thierry Breton s'est par ailleurs dit "très confiant" sur la baisse de la dette de 2 points de PIB en 2006. La dette doit être ramenée à 64,6% du PIB, contre 66,6% du PIB fin 2005. Le ministre de l'Economie s'est par ailleurs déclaré "très attentif" à la hausse de la TVA de 16% à 19% en Allemagne, intervenue le 1er janvier dernier.

Enfin, le ministre de l'Economie a qualifié de "très bonne" la proposition de Nicolas Sarkozy de réduire le plafonnement de l'imposition des personnes de 60% à 50% de leurs revenus. Le gouvernement a mis en place un "bouclier fiscal" plafonnant à 60% des revenus le montant total de l'imposition directe des contribuables (impôt sur le revenu, la fortune et impôts locaux). Ce bouclier "a déjà modifié profondément les injustices et les incongruités liées à l'ISF", estime Thierry Breton.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.