Allemagne : léger recul de l'inflation en fin d'année

 |   |  577  mots
Les prix à la consommation ont augmenté de 2,8% en rythme annuel en décembre contre 3,1% le mois précédent. Depuis plusieurs semaines, la BCE se déclare préoccupée par les tensions inflationnistes dans la zone euro.

Les prix à la consommation (CPI) ont augmenté de 0,5% en Allemagne au mois de décembre par rapport à novembre et de 2,8% en rythme annuel, selon les chiffres provisoires publiés vendredi par l'Office fédéral de la statistique. En novembre, l'inflation était ressortie à 3,1% en rythme annuel, un plus haut de 14 ans.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une inflation de 0,8% d'un mois sur l'autre et de 3,1% en rythme annuel. Les prix à la consommation calculés aux normes européennes sont ressortis en hausse de 0,7% sur le mois et de 3,1% sur un an, après 3,3% en novembre sur un an.

Sur l'ensemble de l'année 2007, l'inflation ressort à 2,2%, rythme de croissance le plus élevé observé depuis 1994. L'Office publiera ses données définitives le 16 janvier.

Les chiffres publiés vendredi sont calculés à partir des chiffres de six Länder qui représentent 70% de l'indice des prix. Dans cinq des Etats régionaux allemands qui servent de base pour le calcul de l'indice national provisoire, l'inflation a été très forte en 2007, certains länder renouant avec des niveaux qu'ils n'avaient pas connus depuis plus de dix ans. En Hesse (centre-ouest), en Saxe (est) et en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest), l'inflation en glissement annuel a renoué cette année avec des niveaux qu'elle n'avait plus enregistrés depuis 1994, selon des données publiées par les Offices régionaux des statistiques. Elle s'est élevée à 2% en Hesse, à 2,6% en Saxe et à 2,2% en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Dans le Bade-Wurtemberg (sud-ouest), les prix à la consommation ont progressé de 2,2% en 2007, du jamais vu depuis 2001, et dans le Brandebourg (est), elle est ressortie à 2,2%.

Dans l'ensemble de ces Etats régionaux, cette évolution est à mettre au compte d'une forte poussée des prix de l'alimentation et de l'énergie.

En décembre, les prix à la consommation ont également fortement bondi. Ils ont progressé de 2,7% sur un an et 0,6% sur un mois en Hesse, selon un communiqué de l'Office régional. La progression des prix par rapport à novembre s'explique principalement par l'explosion des tarifs des voyages et des logements de vacances, ainsi que des produits alimentaires.

Pour les mêmes raisons, les prix à la consommation ont progressé également de 0,6% sur un mois dans le Brandebourg et de 2,9% sur un an. Dans le Bade-Wurtemberg, l'inflation s'est établie à 2,8% sur un an et à 0,6% sur un mois, et en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, à 2,9% sur un an et 0,4% sur un mois. En Saxe, les prix à la consommation ont augmenté de 3,1% sur un an et 0,6% sur un mois. Les chiffres pour la Bavière, qui est le sixième land à servir de base pour le calcul de l'inflation provisoire nationale, sont attendus en début d'après midi et l'Office fédéral des statistiques Destatis doit publier dans la foulée ceux pour l'ensemble de l'Allemagne.

Jean-Claude Trichet , président de la Banque centrale européenne (BCE) a encore rappelé la semaine dernière dans une interview qu'il fallait se concentrer sur l'inflation dans la zone euro et que la BCE ne devait pas se laisser distraire par les baisses de taux récentes aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Le principal taux directeur de la BCE est actuellement fixé à 4,0%. L'inflation dans la zone euro s'est élevée à 3,1% en novembre, un record depuis six ans et demi en raison de la flambée des coûts des produits énergétiques et alimentaires, bien au-dessus de l'objectif de la BCE, qui est de maintenir la progression des prix à un rythme légèrement inférieur à 2%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :