Lagardère négocie avec Hersant la cession de sa presse méridionale

Le groupe Lagardère est dans une phase de négociation exclusive avec le groupe Hersant Média sur la cession de son pôle de presse quotidienne régionale dans le Sud de la France. Les principaux titres de ce pôle de presse quotidienne régionale sont La Provence, Nice Matin, Var Matin, Corse Matin et Marseille Plus. Par ailleurs, le groupe envisage de fermer une vingtaine de titres d'ici la fin de l'année.

Après examen des modalités et conditions des offres qu'il a reçues, le groupe Lagardère indique ce jeudi dans un communiqué être "entré aujourd'hui, via sa filiale Quillet S.A., dans une phase de négociation exclusive avec le groupe Hersant Média qui lui a déposé une offre ferme et assortie d'aucune condition d'audit".

Cette offre porte sur la cession par le groupe Lagardère de son pôle de presse quotidienne régionale dans le Sud de la France.Les principaux titres de ce pôle de presse quotidienne régionale sont La Provence, Nice Matin, Var Matin, Corse Matin et Marseille Plus.

Une procédure d'information-consultation des comités d'entreprises des différentes entités concernées sera lancée dans les meilleurs délais conformément aux dispositions légales. "Cette opération, soumise à l'autorisation des autorités françaises de la concurrence, contribuerait à la création de grands groupes de presse régionale à même de relever les nouveaux défis de ce métier. Ces quotidiens trouveraient dans le nouvel ensemble où ils seraient positionnés un cadre plus propice à leur développement tout en préservant leur indépendance éditoriale", poursuit encore le communiqué du groupe Lagardère.

Groupe Hersant Média est présidé par Philippe Hersant, fils de l'ancien propriétaire du premier groupe de presse français, qui détenait Le Figaro avant qu'il ne soit cédé à Serge Dassault. Hersant Média est majoritairement présent dans la presse écrite - il détient une trentaine de journaux régionaux et les gratuits Paru Vendu - et pousse doucement ses pions dans le paysage audiovisuel français. Le groupe a les moyens de faire de la croissance externe. Philippe Hersant estime sa capacité d'investissement à 100 millions d'euros. Ses dettes s'élèvent à 102 millions d'euros pour des fonds propres de 138 millions d'euros.

Lagardère Active devrait fermer une "vingtaine" de journaux d'ici fin 2007
"Nous aurons arrêté une vingtaine (de journaux) d'ici la fin de l'année", indique Didier Quillot, président de Lagardère Active, pôle médias de Lagardère, dans une interview au Monde daté du 20 juillet 2007. Le groupe a "fermé ou vendu une quinzaine de journaux" dans le monde depuis début 2007. Ce plan de fermeture vise notamment à "mettre fin au déclin de la diffusion, du chiffre d'affaires et d'améliorer la rentabilité de notre activité presse". Les suppressions de postes toucheront entre 7 et 10% des effectifs. Il envisage des réductions de coûts dans les imprimeries et des mutualisations de contenu. Le groupe de médias veut réaliser de "5 à 10% de son chiffre d'affaires dans le numérique, en 2009".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.