Le milliardaire russe Ousmanov dément toute visée sur Vallourec

 |   |  242  mots
Un journal britannique affirmait qu'il allait acheter pour 570 millions d'euros d'actions du fabricant de tubes pour l'industrie pétrolière puis en prendre le contrôle. Le titre s'envole à la Bourse de Paris et prend 7% à plus de 202,88 euros.

Le milliardaire et homme d'affaires russe Alicher Ousmanov a démenti lundi toute intention d'acquérir un paquet d'actions puis de prendre le contrôle de Vallourec, le fabricant français de tubes pour l'industrie pétrolière. Vallourec gagne ce matin 7% à plus de 200 euros à 202,88 euros à la Bourse de Paris, meilleure performance du CAC et fait l'objet d'une intense spéculation.

Le démenti d'Alicher Ousmanov, communiqué à l'agence de presse russe Interfax, fait suite à des informations parues dans le journal britannique Sunday Times qui, sans citer de sources, affirmait que l'homme d'affaires avait l'intention d'acquérir auprès du groupe Bolloré un paquet d'actions dans le groupe Vallourec pour 570 millions d'euros puis envisageait ensuite d'en prendre le contrôle. Le porte-parole du milliardaire russe déclare que cette "information est totalement dénuée de fondements".

De son côté, le groupe Bolloré a également démenti avoir vendu sa part de 3,97% dans Vallourec au milliardaire russe Alisher Ousmanov. "C'est complètement faux", a déclaré un porte-parole de Bolloré, en soulignant qu'une telle vente est impossible dans la mesure ou cette participation a déjà été vendue à terme à une institution financière, avec débouclage au printemps 2008.

Malgré les démentis, la spéculation est tout de même repartie autour du titre Vallourec. Cela fait une semaine que le titre est recherché: l'action a gagné 6,44%. Mais depuis le début de l'année le titre recule de près de 8%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :