L'Australie autorise la privatisation de Qantas

Le gouvernement australien ne s'opposera pas à la vente pour 8,8 milliards de dollars de la compagnie aérienne à un consortium privé regroupant des investisseurs étrangers.

1 mn

Le rachat de la compagnie aérienne australienne Qantas pour 8,8 milliards de dollars par le consortium Airline Partners Australia (APA), en partie contrôlé par des capitaux privés, vient de franchir une étape majeure. Le secrétaire australien au Trésor, Peter Costello, a indiqué ce mardi que le gouvernement ne bloquerait pas cette opération.

"Au vu des conditions de ce contrat, j'ai conclu qu'il n'y a pas d'objections", a indiqué Peter Costello, précisant que l'acheteur avait consenti à un certain nombre de concessions. Le consortium a notamment accepté de garder en Australie à la fois le siège, les activités de maintenance et de maintenir un réseau régional. Le rachat ne sera finalisé qu'après le vote des actionnaires.

Surtout, le feu vert a été accordé après que le Bureau des investissements étrangers a estimé que la vente de Qantas n'était pas contraire à la législation qui impose que la compagnie soit détenue au moins à hauteur de 51% par des capitaux australiens. Et qu'un seul actionnaire étranger ne peut posséder plus de 25% du capital.

En effet, plusieurs responsables politiques et syndicaux s'inquiétaient d'une vente de Qantas à des intérêts étrangers. Airline Partners Australia regroupe en effet la banque d'investissement australienne Macquarie et son compatriote Allco, ainsi que le fonds d'investissement américain Texas Pacific Group (TPG) et le canadien Onex.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.