Gordon Brown favorable à une réponse politique concertée pour résoudre la crise financière

 |  | 215 mots
Lecture 1 min.
Selon le Premier ministre britannique, l'Union européenne devrait jouer les premiers rôles dans une telle action. Lui-même et son ministre des Finances saluent l'intervention conjointe des banques centrales de mercredi.

Le Premier ministre Gordon Brown appelle a une réponse politique mondiale et concertée pour résoudre la crise financière actuelle. Réponse dont l'Union européenne devrait prendre le leadership. Dans un communiqué publié avant le sommet de Lisbonne, où les chefs d'Etat et de gouvernement européens se retrouvent aujourd'hui pour signer le nouveau traité qui remplace la constitution, il invite notamment l'Europe à rester "fermement engagée sur les principes du marché libre".

Dans des interviews données ce jour à la presse britannique, Gordon Brown et son ministre des Finances, Alistair Darling, saluent également l'action conjointe de cinq banques centrales (Fed, BCE, Banque d'Angleterre, Banque nationale suisse et Banque du Canada), annoncée hier. Les mesures annoncées illustrent la nécessité de grands efforts de coordination au niveau international, "que j'avais souhaitées depuis quelques temps", a déclaré le chef du gouvernement au "Guardian", tout en soulignant que les banquiers centraux avaient agi en toute indépendance.

Sur la même ligne que le président Nicolas Sarkozy et la chancelière Angela Merkel sur ce point, Gordon Brown a aussi estimé que la crise du crédit devrait inciter à accroître la transparence dans l'industrie financière et à modifier la façon dont travaillent les agences de notation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :