Publicis : la Bourse sanctionne la faible croissance du premier trimestre

 |   |  501  mots
Le numéro quatre mondial de la publicité annonce à fin mars un revenu de 1,05 milliard d'euros pour le premier en hausse de 6,5%. A structure et taux de change comparables, le revenu ressort en hausse de 3%. Publicis confirme ses objectifs de croissance organique de l'ordre de 5% sur l'ensemble de l'année. En Bourse le titre cède plus de 2,8% à 11 heures.

Le groupe publicitaire français Publicis, numéro quatre mondial de son secteur, a annoncé jeudi dans un communiqué un revenu de 1,059 milliard d'euros pour le premier trimestre 2007, en hausse de 6,5% et conforme aux attentes. En croissance organique, le revenu ressort en hausse de 3%, a précisé le groupe, tout en ajoutant que "la comparaison est toutefois peu pertinente du fait que le trimestre comparable 2006 intégrait des budgets perdus fin 2005 et début 2006, alors que celui de 2007 n'intègre pas encore les gains du début de l'année".

Les analystes tablaient sur un revenu de 1,03 milliard d'euros. Le "new business net", c'est à dire la différence entre l'acquisition et la perte de budgets publicitaires, s'est élevé pour le premier trimestre à 2,5 milliards de dollars. Par grandes zones, le groupe enregistre des scores satisfaisants en Europe. "La progression supérieure à 10% de l'Europe du Sud, de l'Europe Centrale et de la Russie et la relative bonne performance de l'Allemagne compensent en partie le recul des autres pays de l'Ouest" précise le communiqué. En Amérique du Nord, la progression est jugée "satisfaisante malgré l'impact occasionné par les pertes de certains budgets. Les gains de budgets enregistrés en début d'année 2007 devraient largement compenser ces effets au cours des prochains trimestres". Dans la région Asie-Pacifique, le groupe observe "des croissances supérieures à 10% en Asie du Sud Est et en Inde et un recul en Corée et en Thaïlande". De son côté, la Chine "affiche une croissance de 5,7% au premier trimestre, premiers résultats de la politique commerciale sélective opérée en 2006" précise encore le communiqué de Publicis. Enfin en Amérique Latine, "les croissances sont supérieures à 10%" tandis que le Moyen-Orient "croît très fortement".

"Je suis confiant pour cette année 2007. L'activité du premier trimestre 2007 permet de confirmer l'objectif de croissance organique de l'ordre de 5% pour l'année. En matière de marge opérationnelle, l'année 2007 sera marquée par la poursuite des actions de réduction de nos coûts à travers le programme Horizon et par l'effet de l'intégration de Digitas. Celle-ci se traduira par la prise en charge de coûts exceptionnels en relation avec l'acquisition qui doivent désormais figurer dans le compte de résultat 2007, selon les normes IFRS. Les synergies réalisées lors de l'intégration de Digitas auront leur plein effet sur l'année 2008, ce qui nous conforte sur la réalisation de notre objectif d'une marge opérationnelle de 16,7% en 2008" a déclaré Maurice Lévy, président du directoire de Publicis Groupe, cité dans le communiqué.

Cette croissance trimestrielle , après celle de 6,3% enregistrée au dernier trimestre 2006, est jugée decevante par les investisseurs. Elle est inférieure aux attentes de Lehman Brothers - qui tablait sur 4,5% - et de Fortis Securities - qui anticipait 4,6%. Ce dernier abaisse son opinion sur la valeur "d'achat" à "conserver" sur la nouvelle. Dans ces conditions, le titre cédait plus de 2,8% à 11 heures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :