Cession de Chrysler : les fonds d'investissement donnés favoris

Selon l'analyste spécialiste du secteur chez Citigroup, le troisième contructeur américain ne devrait pas échapper à un fonds d'investissement. Un consortium formé par Blackstone avec Centerbridge Partners d'une part et Cerberus Capital Management semblent tenir la corde.

Pour Jon Rogers, analyste spécialiste en chef du secteur automobile de la branque d'affaires Citigroup, il n'y a sans doute pas d'autre choix pour Dieter Zetsche, patron de DaimlerChrsyler -maison mère de Chrysler- et Tom LaSorda, pdg de Chrysler. Le troisième constructeur américain, derrière GM et Ford, ne devrait pas échapper à un fonds d'investissement. Selon l'analyste, GM, un moment intéressé par le dossier, ne devrait pas donner suite compte tenu du peu de synergies à tirer d'un tel rapprochement.

Dès lors, le consortium formé par Blackstone avec Centerbridge Partners d'une part et Cerberus Capital Management d'autre part semblent les mieux placés. Ils ont en face d'eux le fonds Ripplewood Holdings. Magna International, le premier fabricant canadien de pièces détachées pour l'automobile, est aussi dans la course.

Quoiqu'il en soit, les dirigeants de DaimlerChrysler veulent faire avancer rapidement le dossier. Ils souhaitent réduire la liste des candidats sérieux pour présenter un état des lieux à leurs actionnaires lors de l'assemblée générale prévue à Berlin le 4 avril. Chrysler a accusé en 2006 une perte d'exploitation de 1,12 milliard d'euros (1,47 milliard de dollars) et a lancé un plan de restructuration qui prévoit 13.000 suppressions de postes et la fermeture d'un site pour tenter de renouer avec les bénéfices en 2008

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.