Le chômage en France orienté à la baisse, selon l'Insee

 |   |  264  mots
Selon la nouvelle méthode de calcul de l'Insee, le taux de chômage atteint 8,1% en France métropolitaine au second trimestre. Pour les années 2004, 2005 et 2006, il s'est élevé à 8,8% de la population active.

L'Insee a levé un coin de voile sur la situation du chômage en France selon sa nouvelle méthode de calcul. Pour l'institut national, la tendance de fond est plutôt à la baisse du chômage dans l'Hexagone. Le taux a reculé à 8,4% au cours du second trimestre, le taux le plus bas depuis quatre ans et demi, et même 8,1% si l'on exclut les départements d'outre-mer, selon les chiffres révisés publiés par l'Insee. Au premier trimestre, le taux de chômage était de 8,7%. Et en septembre, il a atteint 8,6%%, le niveau le plus élevé des 13 pays membres de la zone euro, selon Eurostat.

L'Insee avait publié un taux préliminaire en juillet de 8%, un plus bas depuis 25 ans, avant de suspendre ses publications mensuelles pour préparer ses séries révisées compatibles avec les normes européennes.
A présent, l'Insee revient donc aux publications trimestrielles.

La qualité des chiffres du chômage est plus que jamais devenue un sujet politiquement sensible cette année lorsque l'Insee a annoncé vouloir repousser la publication de son enquête emploi annuelle après l'élection présidentielle qui a eu lieu en mai. Ce report a été dénoncé par certains candidats comme un appui insidieux apporté à Nicolas Sarkozy, alors le favori des sondages.

Avec la nouvelle méthodologie de l'Insee, le taux de chômage au sens du BIT était de 8,8% en 2006 en France métropolitaine (9,2% en incluant les départements d'outre mer), stable par rapport à 2005 et 2004. Il aurait été supérieur avec l'ancienne méthode de calcul.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :