Situation géopolitique et stocks américains continuent à doper les prix du pétrole

 |   |  298  mots
Le baril de Brent est remonté ce lundi à 67,30 dollars. Le Nigeria et l'Iran continuent d'inquiéter.

Les cours du pétrole continuaient de grimper ce lundi, soutenus par les inquiétudes sur l'approvisionnement américain en essence et par un contexte géopolitique toujours tendu. En début d'après-midi, sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le cours du Brent de la mer du Nord à échéance de juin gagnait 47 cents à 67,30 dollars et, à New York, sur le marché électronique, le baril de "light sweet crude" de même échéance 57 cents à 62,94 dollars.

Alors qu'avec le dernier week-end de mai débute la saison de haute consommation aux Etats-Unis - la fameuse "driving season" - , les stocks américains d'essence se remettent tout juste de douze semaines consécutives de baisse. Leur reconstitution a pris du retard cette année et les réserves sont inférieures de 7% à leur niveau de l'an passé. Ce qui explique la spirale ascendante du pétrole.

Vendredi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) s'était inquiétée des risques d'une offre insuffisante pour les mois à venir, et d'une envolée des cours. Elle estime que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devrait augmenter sa production pour corriger un équilibre très précaire entre offre et demande, qui place le marché à la merci du moindre dérapage. Or, l'Arabie saoudite (premier producteur mondial) a informé ses partenaires et clients qu'elle fournirait en juin la même quantité de brut qu'en mai, ce qui signifie qu'elle ne touchera pas à ses niveaux de production.

Les cours restaient également soutenus par les violences au Nigeria, qui amputent de 800.000 barils par jour l'offre du premier producteur africain, ainsi que par les tensions persistantes entre la communauté internationale et l'Iran. Ce matin, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a menacé les Etats-Unis d'une riposte "dure" en cas d'attaque contre son pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :