Hollywood : reprise des négociations avec les scénaristes

Les scénaristes d'Hollywood ont renoué le contact lundi avec les studios de cinéma et de télévision après trois semaines de grève sans dialogue. Certains "talk-shows" nocturnes pourraient très prochainement revenir à l'antenne.

Après trois semaines de grève sans dialogue, les scénaristes d'Hollywood ont renoué le contact avec les studios de cinéma et de télévision. Les discussions, dont rien n'a filtré, devraient durer trois jours et se tenir dans un lieu secret pour échapper à la presse.

En grève depuis le 5 novembre, les scénaristes réclament notamment une augmentation de leurs droits d'auteur sur les nouveaux supports numériques, à l'appel de la WGA (Writers Guild of America), leur syndicat fort de 12.000 membres. Le syndicat des producteurs, "Alliance of Motion Picture and Television Producers" (AMPTP), a jusqu'ici rejeté ces demandes et des négociations de dernière minute avaient échoué le 4 novembre.

Toute rédaction ou révision de scénarios de télévision ou de cinéma est de facto gelée depuis le 5 novembre. Plusieurs séries télévisées dont "Desperate Housewives" et "24 heures chrono" ont déjà été affectées par la grève, outre les "talk-shows" de soirée qui ont dû avoir recours à des rediffusions.

Une situation qui de fait provoque des chutes d'audiences importantes pour les chaînes de télévisions. Selon le Wall Street Journal, certains présentateurs de "talk-shows" envisageraient d'ailleurs de revenir à l'antenne dès la semaine prochaine et sans leur équipe d'auteurs.

Côté cinéma, les tournages des films "Anges et démons" avec Tom Hanks, "Pinkville" d'Oliver Stone et "Shantaram" de Mira Nair avec Johnny Depp ont notamment été retardés.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.