50.000 boursiers de plus à la rentrée universitaire 2008

 |   |  289  mots
Valérie Pécresse a annoncé, lors de sa conférence de presse cet après-midi, une réforme des conditions de vie étudiante. La ministre de l'Enseignement supérieur prévoit d'augmenter les aides sociales aux étudiants.

Intégrés à la réforme sur l'autonomie des universités votée en août dernier, les dispositifs visant à améliorer le pouvoir d'achat des étudiants vont être présentés ce mercredi par Valérie Pécresse. Lors de sa conférence de rentrée, ce mercredi après-midi, la ministre de l'Enseignement supérieur a dévoilé "la nouvelle architecture du financement de la vie étudiante" et une "réforme de l'attribution des bourses".

Elle prévoit, pour la rentrée 2008, d'accorder à 50.000 jeunes supplémentaires l'échelon minimum des bourses d'étude (exonération des droits d'inscription à l'université et de la Sécurité sociale soit près de 400 euros). Cela portera à 550.000 le nombre de boursiers en 2008.

La bourse des 100.000 étudiants les plus défavorisés augmentera de 4,5% pour atteindre 3.921 euros par an. Cette revalorisation s'ajoute à l'augmentation de 2,5% de toutes les bourses annoncée en juillet dernier.

Valérie Pécresse entend aussi simplifier les dispositifs d'attribution des aides sociales. Le nombre de critères étudiés avant la distribution des bourses sera réduit. Seuls le revenu fiscal par foyer et le nombre d'enfants à charge seront pris en compte. Les Crous (Centre régionaux des oeuvres universitaires et scolaires) seront les uniques interlocuteurs pour les étudiants en matière d'aides sociales.

La ministre envisage par ailleurs de mettre en place des prêts bancaires pour les étudiants garantis par l'Etat et un fonds d'aide d'urgence. Le travail destiné à "définir un produit attractif" pour les jeunes serait mené "avec l'Association française des banques" dans les prochains "5 à 6 mois", a-t-elle précisé.

Toutes ses mesures auront un coût de 100 millions d'euros en 2008, "sur un total de 1,4 milliard d'aides sociales aujourd'hui" a évalué Valérie Pécresse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :