Sanofi-Aventis veut accélerer dans les biotechs

 |   |  186  mots
Le patron de la recherche veut faire passer de 10% à 20% voire 30% leur part dans le portefeuille de produits du grand laboratoire pharmaceutique français.

Marc Cluzel, le patron de la recherche chez Sanofi-Aventis (il a remplacé à ce poste Gérard Le Fur qui a pris les rênes du groupe en remplacement de Jean-François Dehecq) a indiqué ce vendredi vouloir au moins doubler la part des médicaments issus de la biotechnologie dans son portefeuille de produits d'ici à 2012. "D'ici 2011-2012, nous souhaitons monter à hauteur d'à peu près 20-30% contre environ 10% aujourd'hui", a-t-il indiqué.

En matière d'acquisitions ou de partenariats dans ce secteur, "s'il y a une bonne affaire à réaliser, nous la ferons", a-t-il ajouté, alors que le groupe vient de sceller un accord avec la société américaine de biotechnologies Regeneron Pharmaceuticals en passant de 4% à 19% du capital et en accentuant leur partenariat pour 397 millions de dollars, soit 268,4 millions d'euros.

En ce moment, tous les grands laboratoires pharmaceutiques internationaux misent sur les biotechs, certains spécialistes du secteur se marient également entre eux alors que les médicaments traditionnels, notamment les blockbusters, ces produits dégageant au moins un milliard de dollars de ventes annuelles, sont fragilisés notamment par la concurrence des génériques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :