Le taiwanais BenQ s'enfonce davantage dans le rouge

Le groupe asiatique, qui avait repris l'activité de téléphones mobiles de Siemens avant de la fermer outre-Rhin, a creusé son déficit au quatrième trimestre et sur toute l'année 2006.

C'est le cinquième trimestre consécutif de pertes pour le groupe taiwanais d'électronique de loisir BenQ qui s'est fait connaître en Europe en reprenant l'activité de téléphones mobiles de l'allemand Siemens... avant de la fermer brutalement.

Au quatrième trimestre de son exercice, BenQ a vu ses pertes passer de 6 à 7,9 milliards de dollars taiwanais (180 millions d'euros). Elles sont supérieures aux attentes des analystes interrogés par l'agence Bloomberg.

Sur l'année 2006, la perte totale de BenQ a été multipliée par plus de cinq, passant de 5,2 à 27,6 milliards de dollars taiwanais.

La situation est à ce point critique pour le groupe que son PDG, K.Y. Lee, a proposé sa démission au conseil d'administration mais ce dernier l'a refusée.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.