Danone gagne une manche dans la bataille avec le chinois Wahaha

 |   |  248  mots
Le groupe agroalimentaire français Danone a obtenu en justice le gel des actifs de dix entreprises, dans le cadre de son litige avec son partenaire historique en Chine, le fondateur du groupe Wahaha.

Quatre sociétés de Danone avaient porté plainte contre des entreprises offshore liées à Wahaha, devant la justice des Samoa et celle des Iles Vierges britanniques. Selon Michael Chu, porte-parole de Danone à Shanghai, sont visées des sociétés que Wahaha et son fondateur Zong Qinghou ne considèrent pas comme des coentreprises Wahaha-Danone "mais qui produisent sans permission la marque Wahaha", réservée précisément aux joint-ventures.

La presse chinoise a indiqué mercredi que Danone avait obtenu la semaine dernière le gel des avoirs de deux sociétés par la Haute cour des Samoa, à Apia, puis de ceux de huit autres entreprises devant la Haute Cour des Iles Vierges britanniques.

Ces mesures visent à empêcher le transfert à l'étranger de tout actif du groupe de Hangzhou, numéro un chinois de la boisson, pendant les processus judiciaires en cours, entamés par les deux parties.

Après onze ans de collaboration, le groupe dirigé par Franck Riboud et Zong Qinghou sont entrés dans une vive bataille qui est aujour'huientre les mains de la justice et auprès des instances d'arbitrage. Danone reproche à M. Zong d'avoir créé 20 compagnies indépendantes vendant exactement les mêmes marchandises que leurs 39 co-entreprises. Le groupe français, qui détient 51% des coentreprises, a réclamé la même présence dans les compagnies indépendantes, mais Zong Qinghou a opposé une fin de non-recevoir, accusant Danone de vouloir absorber des sociétés lui appartenant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :