Le baril de pétrole finit la semaine sur un record

Le baril de brut a établi vendredi un record de clôture à New York, à 98,18 dollars, à la suite de l'affaissement continu du dollar, devise dans laquelle sont libellés les prix du pétrole. Record également à Londres où le baril s'adjugeait à 95,76 dollars

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en janvier a gagné 89 cents à 98,18 dollars par rapport à la clôture de jeudi. Le prix du brut est même monté jusqu'à 98,45 dollars au cours de cette séance écourtée en raison de la fête de Thanksgiving. La hausse sur la semaine s'élève à 3,54 dollars.

Une hausse enregistrée aussi sur l'Intercontinental Exchange de Londres où le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a pris 1,33% à 95,76 dollars, soit un nouveau record. Sur cinq jours, le Brent a augmenté de plus de 3 dollars.

"Le niveau très bas du dollar face à l'euro a poussé les intervenants à couvrir leurs positions avant le week-end", a expliqué un analyste. Cette dégringolade du billet vert à près de 1,50 dollar pour un euro, stimule la demande de pétrole en renforçant le pouvoir d'achat des investisseurs hors zone dollar et qui se lancent alors à des achats spéculatifs, soulignent les analystes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.