Saga Africa

L'art contemporain est à la mode. Celui d'Afrique reste pourtant peu connu. Une vacation lui est dédiée. A découvrir.

Les enchères d'art contemporain battent record sur record. Ce sont surtout les artistes Américains et Chinois, avec quelques Britanniques et Allemands, qui retiennent l'attention des enchérisseurs, qui n'hésitent pas à dépenser des centaines de milliers d'euros, voire des millions.

Moins connus, donc moins recherchés, les peintres africains, souvent passés par des études en Europe, présentent de réels talents à des prix nettement plus abordables. Faute de moyens, ils demeurent discrets en salles des ventes, les commissaires priseurs n'ayant que peu le goût du risque.

Une toute jeune société de ventes, Gaïa, avec la complicité d'un expert en la matière, Raoul Mahé, met à l'encan environ 150 oeuvres d'artistes du continent noir, essentiellement francophones.
Parmi les toiles, on trouve quelques peintres bénéficiant d'une reconnaissance artistique, tels Chéri Samba ("Les amoureux dépassé", 22.000 euros), Baya ("Les deux musiciennes", 20.000 euros), Hassan Musa ("Great American Nude", 25.000 euros) ou Moke ("Photo de famille", 7.000 euros). Moins onéreuses sont les toiles de François Iloki ("Sans titre", 2.500 euros), Cyprien Toukoudagba ("Requin", 2.500 euros), Amidou Dossou ("Totem", 1.200 euros) ou Koffi Comar ("Général", 1.200 euros).

A noter également la présence de quelques artistes réunis sous l'école de Poto Poto (Congo), notamment François Thango ("Scène de marché", 5.000 euros, Jacques Zigoma ("Sans titre", 4.000 euros) ou Ossieté (une gouache pour 1.500 euros). Une collection de colons, petits personnages représentant des européens ou des africains à l'européenne débute la vacation (100 à 300 euros pièce).

- 3 décembre, 19 h, Fondation Dosne-Thiers, 27 place St Georges, 75009 Paris
Renseignements : www.gaigaauction.com

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.