Premier semestre exceptionnel pour le géant BHP Billiton

 |   |  301  mots
Le numéro un mondial du secteur minier affiche un bénéfice net en hausse de 41,3% au premier semestre de son exercice 2006/2007, à 4,75 milliards d'euros. Des résultats exceptionnels portés par une demande soutenue, mais également par un marché des minerais au plus haut depuis les années 1970. Une tendance pérenne en 2007 selon les prévisions du groupe.

Le groupe BHP Billiton, numéro un mondial du secteur minier, a largement bénéficié de la hausse des prix et d'une forte demande des matières premières sur les six derniers mois de l'année. C'est ainsi que BHP Billiton a annoncé mercredi une hausse de 41,33% de son bénéfice net (part du groupe) au premier semestre (1er juillet/31 décembre 2006).

Le géant australo-britannique a par ailleurs enregistré un résultat net de 6,168 milliards de dollars américains (4,750 milliards d'euros) contre 4,364 milliards lors de la même période de l'exercice précédent. Des résultats records justifiés par "une demande robuste, des prix élevés et une production solide", a estimé le groupe dans un communiqué. La production a notamment atteint des sommets avec l'aluminium, le cuivre, les minerais de fer et de manganèse.

Le groupe enregistre ainsi une hausse de 22,3% de ses ventes semestrielles qui se sont élevées à 22,11 milliards de dollars (17,02 milliards d'euros), contre 18,08 milliards lors de la période correspondante de 2005. Le cash flow net a en outre progressé de 62,9% à 7,01 milliards. Des résultats exceptionnels porté par un niveau des prix moyens du cuivre, du zinc, du minerai de fer, du coke, du charbon de chauffage, du pétrole brut, du gaz naturel et de l'uranium qui ont atteint leurs plus hauts depuis les années 70.

L'euphorie devrait continuer pour le géant minier. Les prévisions du groupe indiquent que les perspectives économiques mondiales "restent encourageantes avec une croissance continue du PIB en Chine, une forte performance en Europe et une confiance à la hausse aux Etats-Unis. La Chine va continuer à être le principal acteur de la demande mais des marchés plus mûrs peuvent aussi être de la partie, notamment l'Europe et le Japon", estime le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :