Le brasseur Inbev dégringole de près de 11%

 |   |  265  mots
Le brasseur belge InBev a annoncé jeudi une hausse de 8,5% à données comparables de son excédent brut d'exploitation (EBE) au troisième trimestre, inférieure aux attentes du marché, ce qui fait chuter son cours de Bourse.

Le brasseur belge InBev a réalisé un excédent brut d'exploitation (EBE) de 1,33 milliard d'euros en hausse de 8,5% sur le précédent mais le groupe a néanmoins déçus les investisseurs car selon les analystes interrogés par l'agence Reuters, ils anticipaient en moyenne 1,35 milliard. Au cours de cette période, la marge brute s'est établie à 35,2%.

Au troisième trimestre, les volumes de bière écoulés par le groupe ont augmenté de 3,6%. En valeur, le chiffre d'affaires a progressé de 4,8% à données comparables, à 3,78 milliards d'euros, alors que les analystes tablaient sur 3,82 milliards.

L'EBE des activités sur le marché latino-américain affiche une hausse 18,7% dans la région Nord, qui inclut le Brésil et de 32,6% dans le Sud, qui inclut l'Argentine. Les résultats sont moins bons en Europe, en raison notamment d'une météo défavorable cet été : l'EBE y a chuté de 13,2%. Le groupe a en outre perdu des parts de marché en Grande-Bretagne, où les ventes de Stella Artois ont reculé. Parmi les marchés émergents, l'Europe de l'Est s'est améliorée. Les résultats de la zone Asie-Océanie se sont maintenus grâce à une hausse des investissements.

"Notre troisième trimestre 2007 a été en dessous de nos attentes", a reconnu dans un communiqué le directeur général, Carlos Brito, avant d'ajouter: "Nous pensons disposer des moyens commerciaux permettant de réaliser un meilleur quatrième trimestre."

Dans ces conditions, les marchés ont sévèrement sanctionné InBev. Le titre dégringole de près de 11% à 59,20 euros en fin de matinée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :