Nouvelle offre de rachat pour le groupe de presse Dow Jones

Le fondateur du site internet MySpace, Brad Greenspan, a proposé de racheter 25% du groupe Dow Jones, l'éditeur du Wall Street Journal, que veut aussi racheter Rupert Murdoch, et propose le même prix par action que le magnat de la presse.

Rupert Murdoch n'est plus le seul à convoiter Dow Jones. Brad Greenspan, le fondateur de MySpace, envisage de prendre 25% du capital du groupe de presse avec l'aide d'un consortium baptisé Journal Investment Group, qui cherche "à prendre une participation minoritaire dans Dow Jones". Brad Greenspan jette ainsi un pavé dans la mare en promettant le même prix que M. Murdoch: 60 dollars par action à tout actionnaire qui souhaite vendre.

Cette proposition constitue la première offre ferme depuis celle de Rupert Murdoch, qui a mis 5 milliards de dollars sur la table pour prendre le contrôle de la totalité du groupe le 1er mai.
Ce n'est pas la première fois que Brad Greebspan affronte Rupert Murdoch. Déjà en 2005, il s'était opposé au rachat de son site Internet par le propriétaire de News Corp.

Cette offre est "une alternative attrayante aux options actuelles", a déclaré Brad Greenspan.
Il se propose de dépenser 1,25 milliard de dollars en s'arrêtant quand il aura acquis environ 25% des titres, donc sans lancer d'OPA.

Cette nouvelle offre intervient alors que selon le Wall Street Journal, le conseil d'administration de Dow Jones a décidé mercredi de prendre en main les négociations sur l'avenir du groupe, frustré de voir la famille Bancroft, qui contrôle Dow Jones, traîner les pieds dans ses négociations avec News Corp. Ce rebondissement devrait accélérer une éventuelle vente et illustre les divergences croissantes entre les membres de la famille Bancroft et l'entreprise qu'elle contrôle, selon le journal.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.