Nomination surprise à la tête de Nestlé

 |   |  277  mots
Alors que Paul Polman semblait être favori pour remplacer Peter Brabeck, c'est finalement un vétéran du groupe qui a été choisi. Paul Bulcke prendra ses fonctions le 10 avril prochain.

Casting surprise à la tête de Nestlé. Alors que c'est le nom de Paul Polman qui circulait pour prendre la suite de Paul Brabeck, c'est finalement Peter Bulcke qui présidera aux destinées du géant de l'agroalimentaire suisse. Après une période de transition, l'actuel chef de la zone Amériques gouvernera le groupe suisse en solo à partir du 10 avril prochain, au moment où sa candidature sera soumise au vote de l'assemblée générale.

En réalité, c'est la nomination de Paul Polman qui aurait constitué une vraie surprise. Car l'actuel directeur financier, un ancien de chez Procter and Gamble, était arrivé il n'y a pas si longtemps dans le groupe. Or, le géant de l'alimentaire est habitué à nommer des vétérans aux plus hautes fonctions. C'est le cas de Paul Bulcke. Ce Belge est entré chez Nestlé en 1979 et il y a fait toute sa carrière, avant de prendre la tête de la zone Amérique.

Quant à Peter Brabeck, il conservera le poste de président du conseil d'administration non exécutif. L'homme est resté dix ans à la tête de Nestlé. Sous son règne, la valorisation du groupe est passée de 52 milliards à plus de 190 milliards de francs suisses. Ses ventes ont bondi de 43% pour atteindre 98,5 milliards de francs suisses. Il a fait prendre au groupe le tournant de la santé (eau, petits pots, etc.), un pôle dont la rentabilité est bien supérieure au reste des activités. Paul Polman devrait continuer d'influer sur la stratégie de Nestlé, alors que l'on attend de son successeur qu'il maintienne le groupe dans la continuité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :