Cinq syndicats de fonctionnaires appellent à la grève le 8 février

 |   |  290  mots
FO, l'Unsa, la CGT, FSU et Solidaires estiment "notoirement insuffisantes" les annonces faites mercredi par le gouvernement, notamment une nouvelle revalorisation de 0,3% des salaires des fonctionnaires. Ils réclament "l'ouverture de véritables négociations".

Les annonces faites mercredi par Christian Jacob, ministre de la Fonction publique, n'ont pas donné entière satisfaction aux huit fédérations de fonctionnaires. La CGT, FO, l'Unsa, la FSU et Solidaires ont appelé à une journée nationale d'action et de grève le 8 février, estimant "notoirement insuffisantes" les mesures gouvernementales, en particulier la nouvelle revalorisation des salaires des fonctionnaires. Les cinq syndicats "appellent l'ensemble des personnels de la Fonction publique à participer massivement" à cette journée, qui correspond à la prochaine journée de mobilisation choisie par les syndicats de la SNCF.

"Nous réclamons l'ouverture de véritables négociations, car ce qui s'est passé (mercredi) est une caricature de dialogue social" qui "ne correspond pas aux revendications des organisations majoritaires", a déclaré Jean-Marc Canon (CGT). Les cinq syndicats demandent "des négociations sur le maintien du pouvoir d'achat en 2006, l'augmentation des salaires pour 2007 sur la base minimum de l'inflation prévue, le rattrapage sur les pertes intervenues depuis 2000 et évaluées à 6%" ainsi qu'"une refonte globale de la grille indiciaire". La CFTC s'est dite satisfaite des mesures annoncées par le ministre de la Fonction publique, tandis que la CFDT et la CGC donneront leur réponse dans les jours qui viennent.

Christian Jacob a annoncé mercredi une nouvelle rallonge salariale de 0,3% du point d'indice - qui sert de base de calcul au salaire des fonctionnaires - au 1er février 2007, ce qui porte la revalorisation du point à 0,8% à cette date. Jusqu'à présent, le ministère avait accordé deux revalorisations de 0,5% au titre de 2006 ainsi qu'un point supplémentaire à chaque agent au 1er novembre 2006. En ajoutant la nouvelle revalorisation, l'augmentation des salaires des fonctionnaires pour 2006 équivaut à la hausse des prix, qui s'est élevée à 1,5% l'an dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :