Rémy Cointreau : croissance solide des ventes au premier semestre

 |   |  237  mots
Rémy Cointreau a réalisé un chiffre d'affaires au premier semestre (avril-septembre) de 374,5 millions d'euros, soit une croissance organique de 9,8% par rapport à la même période de 2006. Le semestre a été marqué par la progression soutenue des activités "cognac" et "champagne"du groupe et par l'accélération de la croissance dans plusieurs pays d'Asie et d'Europe.

Rémy Cointreau a réalisé un chiffre d'affaires au premier semestre (avril-septembre) de 374,5 millions d'euros, soit une croissance organique de 9,8% par rapport à la même période de 2006. Le semestre a été marqué par la progression soutenue des marques propres du groupe (10,7% de croissance organique) et par l'accélération de la croissance dans plusieurs pays d'Asie et d'Europe.

Par grande famille de produit, la palme de la plus forte croissance revient au Champagne avec les marques Piper-Heidsieck et Charles Heidsieck (+13% et +14,8% en organique). Le second trimestre reflète le début des commandes pour les fêtes de fin d'année.Mais il s'agit de l'activité la moins importante du groupe (60,3 millions d'euros au premier semestre).

Les "liqueurs et spiritueux" ont enregistré une croissance de 2,6% (+4,9% en interne) à 102,1 millions. L'ensemble des marques de l'activité Liqueurs & Spiritueux a progressé, particulièrement en Europe pour Cointreau, Metaxa en Europe de l'Est et en Russie, Passoa en France et au Benelux.

Enfin pour le cognac dont les ventes s'inscrivent à 167,7 millions (+7,5 ou +13% en organique), la bonne performance de Rémy Martin enregistrée au premier trimestre s'est confirmée au semestre. Les cognacs très haut de gamme ont continué selon le communiqué d'enregistrer de fortes progressions, notamment en Asie et en Europe. Le taux de croissance bénéficie encore pour ce trimestre d'un effet de périmètre élargi dû à la plate-forme logistique créé en novembre 2006 à Shanghai.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :