BAE Systems en passe de reprendre les chantiers navals de Devonport

 |   |  142  mots
Allié au fonds d'investissement américain Carlyle, le groupe de défense britannique proposerait 200 millions de livres (303 millions d'euros) pour reprendre les chantiers navals de Devonport. Si l'offre aboutit, elle placerait BAE Systems et Carlyle en bonne position pour participer au programme britannique de mise en oeuvre d'une nouvelle flotte de sous-marins nucléaires.

Le groupe de défense britannique BAE Systems, allié au fonds d'investissements américain Carlyle, aurait fait une offre de reprise des chantiers navals de Devonport, près de Plymouth. Ces derniers sont actuellement détenus par un autre fonds d'investissement américain, KKR.

Cette acquisition pourrait atteindre 200 millions de livres (303 millions d'euros). Alors que le gouvernement britannique pousse à la consolidation de l'industrie navale du pays, BAE souhaiterait rapprocher les chantiers de Devonport, chargés de la maintenance des sous-marins nucléaires de la Royal Navy, de son site de Barrow, au sein d'une filiale sous contrôle conjoint avec Carlyle.

Si l'offre aboutit, elle placerait BAE Systems et Carlyle en bonne position pour participer au programme britannique de mise en oeuvre d'une nouvelle flotte de sous-marins nucléaires qui représentent un budget de l'ordre de 25 milliards de livres (38 milliards d'euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :