Départ surprise du directeur général de Free

 |   |  474  mots
Après sept ans passés au poste de directeur général, Michaël Boukobza a informé le conseil d'administration qu'il quitterait l'opérateur alternatif "pour raison personnelle". Il sera remplacé par Maxime Lombardini, qui deviendra d'abord directeur du développement.

C'est LA figure médiatique de Free qui part. L'actuel directeur général, Michaël Boukobza, a informé le conseil d'administration qu'il quitterait le fournisseur d'accès Internet à l'été, selon un communiqué publié ce mardi. Il sera remplacé par Maxime Lombardini, qui sera appelé à lui succéder d'ici cet été. Dans un premier temps, il sera nommé directeur du développement, chargé de la direction opérationnelle des principaux projets de développement, notamment dans le très haut débit et la mobilité.

Signe des temps à l'heure où la télévision par ADSL devient un enjeu de plus en plus important pour les opérateurs télécoms, le futur dirigeant ne vient pas des télécoms mais des médias. Maxime Lombardini a été directeur général de TF1 Production, puis directeur du développement de TF1 et secrétaire général de TPS.

L'aventure aura en tout cas rendu riche le jeune dirigeant démissionnaire. Actionnaire de l'opérateur dès le départ, il a vendu depuis octobre pour 25 millions d'euros de titres, une opération qui pourrait ressembler à la préparation d'un départ.

La direction du groupe n'a pas donné de détail sur ce départ surprise. Michaël Boukobza veut "se consacrer à des projets personnels", explique laconiquement le groupe. Le tout jeune dirigeant - il a à peine 29 ans - a donc décidé de convoler ailleurs. Free aura été sa première véritable expérience professionnelle.

C'est à 22 ans seulement que Michaël Boukobza se fait embaucher au culot chez l'opérateur. On est en 1999 lorsqu'il rencontre Xavier Niels, patron fondateur de Free, et l'heure est aux jeunes dirigeants ambitieux et audacieux désirant faire leurs preuves dans la nouvelle économie. Xavier Niels est un autodidacte, et n'a pour critère ni l'âge ni les diplômes.

Après une maîtrise en science et gestion de l'Université Paris IX Dauphine et un diplôme de l'École Supérieure de Commerce de Paris, Michaël fait de courts passages aux départements fusions-acquisitions de Rothschild à Paris et de Morgan Stanley à Londres. Il collabore ensuite brièvement avec le site d'enchères en ligne i-Bazar dans le cadre d'opérations de levées de fonds et de fusions-acquisitions, avant de rejoindre Free début 2000.

Michaël Boukobza deviendra alors le porte-parole officiel de l'opérateur alternatif, son PDG Xavier Niels préférant rester en retrait des médias. Ce fils d'un dirigeant de centre Leclerc est très bon orateur, et a un sens de la persuasion hors du commun. Il n'hésite pas à monter au créneau contre TF1 ou M6 au moment où ils sont en conflit sur l'ADSL, ou à participer à nombre de débats publics pour défendre les intérêts de l'opérateur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :