Croissance solide pour le groupe Steria

 |   |  320  mots
Le chiffre d'affaires a progressé en organique de 7,4% en 2006 à 1,26 milliard d'euros. Steria anticipe "une nouvelle année de croissance en 2007".

La grande SSII française Steria a annoncé lundi soir avoir enregistré en 2006 un chiffre d'affaires annuel de 1,262 milliard d'euros. Elle affiche ainsi une croissance organique de 7,4%. Celle-ci a même atteint 10,7% pour le chiffre d'affaires consolidé du quatrième trimestre et 10,8% pour l'ensemble du deuxième semestre.

En France, le rythme de croissance est élevé (+13,4% organique) grâce aux deux métiers qui progressent de façon dynamique : l'infogérance +16,4% et le conseil & intégration de systèmes +11,4%.

Au Royaume-Uni, la croissance 2006 de 9,9% est conforme à la prévision de début d'année. Steria précise que les variations trimestrielles sont liées au calendrier de prestations des marchés à commandes (comme indiqué lors de la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre qui affichait une croissance de 28,7%).

En Allemagne, la forte hausse de 24,8% résulte de la bonne dynamique de l'ensemble des segments de marché, des investissements commerciaux du premier semestre, notamment sur le segment Services Publics qui enregistre une forte hausse de ses facturations au quatrième trimestre et d'un effet de base favorable (conséquence de l'arrêt d'activités non stratégiques en 2005).

Sur la zone Autre Europe, le quatrième trimestre est en croissance organique de 5,2% malgré des ventes de matériel qui restent en légère décroissance (-0,5 million d'euros). La zone Belgique / Suisse contribue significativement à cette performance.

En matière de rentabilité (le groupe dévoilera ses résultats de l'année dernière le 28 février prochain après la clôture de la bourse et les commentera le 1er mars), l'objectif de Steria est de réaliser en 2006 un taux de marge opérationnelle supérieur à 7%.

Au 31 décembre 2006 le Book to Bill (ratio de prise de commandes sur chiffre d'affaires) s'élève à 1,1 contre 1,0 à la même période l'année dernière. Il permet, selon Steria, "d'anticiper une nouvelle année de croissance en 2007".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :