Le pouvoir d'achat des fonctionnaires en question

 |   |  287  mots
Alors que le gouvernement va entamer des négociations avec les syndicats de fonctionnaires sur leur pouvoir d'achat, une étude pointe leur recul entre 2001 et 2005.

Près d'un fonctionnaire de l'Etat sur quatre (24%) a perdu du pouvoir d'achat entre 2001 et 2005, avec une hausse de salaire inférieure à l'inflation (+7,3%), selon une étude de l'Insee, de la direction générale de l'administration et de la Fonction publique (DGAFP) et de la direction du budget.

L'étude porte sur les 973.000 agents civils présents en 2001 et toujours en poste en 2005.
Si 76% d'entre eux ont gagné du pouvoir d'achat sur la période, avec une hausse de salaires supérieure à l'inflation, il s'agit d'une moyenne et la situation apparaît contrastée, révèle l'étude.

Ainsi, 10% des agents ont connu une évolution salariale inférieure ou égale à 3%, subissant donc une perte de pouvoir d'achat de 4,3% par rapport à l'inflation et, à l'autre extrémité, 10% des agents ont vu leur salaire augmenter de plus de 25,9%.
Au milieu, un agent sur deux a eu une évolution de salaire supérieure à 11,9%, sur cette période, soit une hausse de pouvoir d'achat de 4,6%.

"C'est une moyenne", a souligné lundi le ministre de la Fonction Publique Eric Woerth, lors d'un point de presse à l'issue d'une réunion avec les syndicats sur le pouvoir d'achat.
"Parmi ceux qui ont perdu du pouvoir d'achat, il y en a qui ont peu perdu et d'autres beaucoup. Et parmi les fonctionnaires qui ont gagné du pouvoir d'achat, certains en ont beaucoup gagné, et d'autres moins".

Le ministère souligne que la variation des rémunérations peut s'expliquer par un nombre moins important d'heures supplémentaires effectuées en 2005 qu'en 2001, ou par des retenues sur salaires pour faits de grèves.
Les rappels de salaires (mesures individuelles ou catégorielles) sont "susceptibles d'avoir une grande incidence sur la dispersion des extrêmes", souligne-t-il également.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :