Christine Lagarde défend les options du budget 2008

Selon la ministre de l'Economie et des Finances, la prévision de croissance de 2,25% sur laquelle est bâtie le budget 2008 n'est "ni déraisonnable ni injustifiée".

1 mn

La ministre de l'Economie et des Finances, Christine Lagarde, a estimé, en présentant le budget 2008 à la commission des Finances de l'Assemblée nationale, que la prévision de croissance à 2,25% en 2008 n'était "ni déraisonnable ni injustifiée". La ministre a également défendu l'évaluation du coût du "paquet fiscal" à un peu de moins de 10 milliards d'euros en 2008 et à près de 15 milliards à plein régime.

"C'est une loi de grande qualité, qui témoigne d'une détermination de croissance vigoureuse et d'une gestion rigoureuse des finances publiques", a-t-elle déclaré à la presse à l'issue de son audition. Christine Lagarde a par ailleurs observé que les prévisions du cours moyen du baril de Brent et de l'euro, de respectivement 73 dollars et 1,37 dollar, sur lesquelles est bâti le budget 2008, sont "raisonnables et justifiées", ajoutant que le gouvernement est "dans la ligne de ce qui se prévoit par ailleurs".

Enfin, la ministre de l'Economie et des Finances a indiqué que le gouvernement avait prévu de céder pour 5 milliards d'euros de participations de l'Etat l'année prochaine. "Toute cession de participation quelle qu'en soit la taille dépend de l'état du marché et de l'opportunité" de l'opération, a-t-elle ajouté. Le gouvernement n'a cédé aucun actif depuis le mois de juin, en raison probablement de la crise financière qui a fait chuter les marchés boursiers cet été.

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.