Oddo dans le collimateur de l'AMF après la fermeture de ses fonds

Le gendarme de la Bourse a ouvert une enquête sur la société de Bourse Oddo, selon Le Canard Enchaîné. Oddo aurait fait perdre 350 millions d'euros à ses clients, en fermant des fonds exposés à la crise du subprime. L'Association des actionnaires minoritaires (Adam) soupçonne l'établissement de favoritisme envers certains investisseurs.

Selon le Canard Enchaîné du 26 décembre, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a ouvert une enquête sur la société de Bourse Oddo, qui aurait, selon le journal satirique, fait perdre 350 millions d'euros à ses clients.
Le gendarme de la Bourse enquête ainsi depuis trois mois sur la fermeture l'été dernier de plusieurs fonds de placements par la banque française Oddo. "Le gendarme de la Bourse voudrait en savoir davantage sur les opérations qui ont à ce jour fait perdre 350 millions aux clients de la maison", rapporte le Canard Enchaîné.

L'entreprise de marché avait liquidé trois fonds pris au piège de la crise des subprime, en été 2007. L'Association des actionnaires minoritaires (Adam) avait demandé une enquête alors que les fonds qui ont été fermés en juillet 2007 ne présentaient d'information assez détaillée sur leur exposition aux marchés à risque du subprime. Colette Neuville, présidente de l'Adam, réclamait une enquête sur l'information donnée par Oddo à ses clients sur ces fonds monétaires. "Plusieurs épargnants s'étonnaient que les fonds "sinistrés", décrits auparavant dans les prospectus d'Oddo comme des placements de bon père de famille, aient pu sombrer aussi vite", rappelle pour sa part Le Canard enchaîné.

Selon le journal, l'Adam soupçonne également Oddo, "voyant la catastrophe arriver" d'avoir prévenu ses meilleurs clients pour les inciter à transférer leur argent vers des placements moins risqués. Ces soupçons sont alimentés, ajoute le Canard, par le fait que le fonds "haut de gamme" d'Oddo, Oddo Cash, n'ait pas été touché par la tourmente financière de l'été au contraire des autres fonds de la banque. Ces transferts auraient permis de "purger" Oddo Cash "de ses actifs douteux pour les refiler aux fonds moins prestigieux qui ont ensuite dû mettre la clé sous le paillasson", poursuit le journal qui cite un rapport confidentiel d'Oddo.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.