Le nouveau PDG d'Airbus pour "une restructuration fondamentale" avec Power8

 |   |  269  mots
Le nouveau PDG d'Airbus, l'Allemand Thomas Enders, a souligné la nécessité de poursuivre Power8 qui "implique une restructuration fondamentale" tout en précisant qu'il "ne représentait pas les intérêts allemands" à la tête de l'avionneur européen.

"Power8 n'est pas un simple plan d'économies mais implique une restructuration fondamentale d'Airbus pour fonder le nouvel Airbus de demain. Nous ne pouvons pas nous permettre de nous tromper", a déclaré dans la Dépêche du midi, le nouveau PDG d'Airbus, l'Allemand Thomas Enders, qui était jusqu'ici coprésident exécutif de sa maison-mère EADS.

Ce plan de restructuration, qui prévoit notamment la suppression de 10.000 emplois, permettra de faire face à la concurrence, a-t-il relevé, en soulignant que "le duopole Airbus/Boeing ne va probablement pas durer". Le constructeur aéronautique européen devra probablement faire face, selon Thomas Enders, à "une concurrence accrue ou à de nouvelles formes de coopérations" avec des entreprises étrangères.

Une coopération qu'Airbus tente dès aujourd'hui de mettre en place avec la cession ou la vente de sept sites européens sur seize dans le cadre de Power8. "Un certain nombre de repreneurs potentiels très solides" se sont déjà manifestés, a rappelé Tom Enders.

Evoquant sa réunion mardi avec les syndicats, il a estimé avoir eu "un bon premier contact" avec les syndicalistes, qui "ont fait des observations intéressantes", mais il a précisé qu'il poursuivrait l'application du plan Power8.

Conscient des "réticences" à sa nomination, il a tenu dans cet entretien à lever toute ambiguïté. "Je ferai le maximum pour convaincre que je suis là pour faire ce qu'il y a de mieux pour Airbus dans l'intérêt de tous", a-t-il déclaré. "Je ne représente pas les intérêts allemands mais les intérêts d'Airbus!", a-t-il conclu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :