Japon : la confiance des grandes entreprises inchangée en juin

La confiance des grandes entreprises japonaises est restée intacte en juin selon l'enquête trimestrielle Tankan publiée ce lundi par la Banque du Japon (BoJ) qui, selon les économistes, laisse présager un nouveau resserrement monétaire dans les tout prochains mois.

L'indice Tankan de confiance des grandes entreprises manufacturières nippone, l'un des indicateurs de la santé de l'économie japonaise les plus observés, est resté inchangé en juin par rapport à mars à +23 points, annonce ce lundi l'enquête trimestrielle de la Banque du Japon. Ce résultat est conforme aux prévisions des économistes, selon un sondage réalisé par le quotidien économique Nikkei auprès de 22 d'entre eux.

L'indice de confiance pour les grandes entreprises non manufacturières est également resté inchangé à +22 points, alors que les économistes s'attendaient à ce qu'il recule de deux points à +20, d'après le sondage du Nikkei.
Les grandes sociétés nippones déclarent qu'elles ont réalisé lors de l'exercice 2006-2007 (avril-mars) des investissements en capital de 10% supérieurs à ceux réalisés en 2005-2006, indique encore l'enquête Tankan. En mars, elles estimaient que ces investissements avaient crû à un rythme légèrement plus élevé (+11,9%). Pour l'exercice 2007-2008, les grandes entreprises prévoient des investissements en hausse de 7,7%.

L'indice de confiance de la totalité des grandes entreprises, tous secteurs confondus, a pour sa part reculé d'un point par rapport à mars, à +22. L'indice des moyennes entreprises est resté inchangé à +10, et celui des petites entreprises est revenu dans le rouge, perdant deux points à -2.

"Le simple fait que l'indice principal concernant les grandes entreprises n'ait pas diminué sera un argument pour la Banque du Japon qui, d'après ce qu'on dit, cherche une occasion de relever les taux le plus tôt possible", a commenté Taro Saito, économiste au NLI Research Institute, cité par l'Agence France presse (AFP). Un sentiment partagé par Akira Maekawa, économiste au Crédit Suisse pour qui "ce Tankan ne comporte aucune grosse surprise et nous continuons à prévoir une hausse des taux de la BoJ en septembre".

D'autres économistes tablent sur un relèvement en août, voire en juillet. Les prochaines décisions de politique monétaire au Japon sont programmées pour les 12 juillet, 23 août et 19 septembre. Le 21 février, la BoJ avait relevé son taux directeur d'un quart de point à 0,50%, sept mois après avoir aboli la politique de taux d'intérêt zéro qu'elle pratiquait depuis 2001 pour combattre la baisse des prix. Or, le principal obstacle pour une hausse des taux reste, pour l'instant, l'absence totale d'inflation au Japon. Les prix à la consommation ont en effet diminué pour le quatrième mois d'affilée en mai (-0,1%).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.