Scottish & Newcastle refuse l'offre de Carlsberg-Heineken

Le brasseur britannique Scottish & Newcastle a rejeté sans hésitation l'offre conjointe à 6,8 milliards de livres du tandem Carlsberg et Heineken au motif que le montant de 720 pence par action est "dérisoire".

"Sans hésiter", selon les propres termes de son communiqué, le conseil d'administration du brasseur britannique Scottish & Newcastle (S&N) a rejeté l'offre conjointe à 720 pence par action (ou 6,8 milliards de livres, soit près de 10 milliards d'euros) formulée conjointement par Carlsberg et Heineken.

Cette proposition informelle, qui était conditionnée notamment au feu vert du conseil de S&N, a été rejetée car " elle sous-estime significativement les atouts uniques et les positions de marché" de Scottish & Newcastle, propriétaire notamment de la bière française Kronenbourg, a indiqué le brasseur britannique. "Cette proposition non sollicitée et dérisoire est une tentative pour s'octroyer le portefeuille d'activités incomparable de S&N à vil prix", a renchéri Brian Stewart, président de S&N.

Les analystes anticipaient eux depuis déjà une semaine une offre à 800 pence sur la base d'économies de coûts annuelles d'environ 180 millions de livres. Un tel prix valoriserait S&N à 7,6 milliards de livres (10,9 milliards d'euros). Et permettrait surtout d'obtenir l'approbation du conseil du brasseur britannique, tout en rendant difficile une éventuelle surenchère d'une tierce partie.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.