Le CAC 40 termine la journée au point mort

 |   |  352  mots
La Bourse de Paris finit la journée quasi-stable, avec un CAC 40 qui clôture ce soir en baisse de 0,08% à 5.575 points. Parmi les variations significatives de la séance, on retient Alcatel-Lucent dont le cours plonge de 8,49% à 10,02 euros. A l'inverse, L'Oréal et Mittal Steel sont bien orientés, avec une progression respective de 3,64% et 2,34%.

Le CAC 40 clôture ce soir sur un repli symbolique de 0,08% à 5.575 points. Alcatel-Lucent affiche, de très loin, la plus mauvaise performance de l'indice parisien. Le titre plonge de 8,49% à 10,02 euros. Le marché sanctionne l'avertissement lancé ce matin par le groupe sur son activité et ses résultats en raison d'un quatrième trimestre difficile. Les spécialistes s'interrogent aussi sur la confiance affichée par le groupe pour 2007.

Gaz de France est mal orienté. Son titre perd 2,79% à 32,74 euros. Suez, avec qui il doit fusionner, est lui aussi dans le rouge, en baisse de 1,79% à 37,33 euros. Ségolène Royal a réaffirmé ce matin son opposition à ce projet de rapprochement.

Net recul pour Alstom sous l'effet de prises de bénéfices. Le titre cède 2,14% à 96,25 euros. Par ailleurs, le groupe s'est fixé comme objectif d'engranger 1 milliard d'euros de commandes par an en Chine.

Bouygues finit également la séance dans le rouge, malgré un relèvement d'objectif de cours de la part de Dexia. Le titre baisse de 1,25% à 51,40 euros.

Recul enfin pour Schneider Electric, dont le titre accuse un repli de 1,23% à 92,20 euros. Le distributeur Carrefour cède quant à lui 0,89% à 43,25 euros.

A l'inverse, c'est L'Oréal qui affiche la meilleure progression de l'indice parisien. Le titre bondit de 3,64% à 76,95 euros. JP Morgan a relevé sa recommandation et table désormais sur un objectif de cours de 85 euros.

Nette hausse pour Mittal Steel qui gagne 2,34% à 33,29 euros. Le numéro un de l'acier remporte une victoire dans la bataille qui l'oppose à l'allemand ThyssenKRupp pour le contrôle du canadien Dofasco. Selon un jugement rendu aujourd'hui à Rotterdam, Mittal peut conserver Dofasco, qu'il avait pourtant promis à ThyssenKrupp en cas de rachat d'Arcelor.

Air Liquide est bien orienté deux jours avant la publication de son chiffre d'affaires du quatrième trimestre et progresse de 1,17% à 181,80 euros.

Renault signe une hausse de 1,12% à 94,95 euros, quant au groupe de spiritueux Rémy Cointreau, son titre prend 1,59% à 51 euros.

A suivre demain avec attention en Suisse, l'ouverture à Davos du Forum économique mondial. Le gratin mondial de l'économie et de la politique échangera pendant quatre jours entre autres sur le thème des changements climatiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :