Le sauvetage d'IKB coûte cher à la banque KfW

La banque publique allemande KfW pourrait perdre plus de cinq milliards d'euros dans le sauvetage de l'établissement IKB, dont elle est actionnaire, a déclaré la porte-parole de son directoire au quotidien Süddeutsche Zeitung.

KfW (Kreditanstalt für Wiederaufbau) a passé des provisions d'un montant total de 4,95 milliards d'euros pour couvrir les pertes liée à l'exposition hors bilan d'IKB au marché des crédits immobiliers "subprime" aux Etats-Unis, selon les déclarations faites par la porte-parole de la banque publique allemande, Ingrid Matthäus-Maier, au quotidien Süddeutsche Zeitung.

KfW a en outre déprécié de 400 millions d'euros la valeur de sa participation de 38% dans IKB, a-t-elle précisé. Interrogée sur l'éventualité de voir l'exposition de KfW au dossier IKB dépasser ces montants, elle a répondu: "Pour l'instant, toutes les banques ont du mal à faire des prévisions. Cela pourrait être inférieur à cinq milliards d'euros mais cela pourrait aussi aller au-delà si le climat du marché se détériorait encore."

IKB, spécialisée dans le crédit aux entreprises, a échappé de peu au dépôt de bilan en raison des pertes subies sur des investissements liés aux prêts à risques aux Etats-Unis, et a dû être renflouée par un groupe d'investisseurs emmené par KfW. Le ministre allemand des Finances, Peer Steinbrück, qui préside le conseil de surveillance de KfW, s'est prononcé pour une sortie rapide de cette dernière du capital d'IKB.

Mais selon Ingrid Matthäus-Maier, une cession ne serait envisageable qu'une fois qu'IKB aurait achevé la révision et l'audit de ses comptes 2006-2007 et publié les comptes partiels. La justice allemande a ouvert une enquête sur la direction d'IKB, soupçonnée d'abus de confiance et de violation de la législation boursière. Le coût total du sauvetage financier d'IKB dépasse déjà 6,1 milliards d'euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.