General Motors veut entrer dans le capital très convoité du russe Avtovaz

Le constructeur automobile américain veut prendre une part "significative" de son homologue russe. Mais le groupe américain n'est pas seul sur les rangs: Renault et Fiat sont également intéressés. Avtovaz pourrait trancher entre les trois constructeurs vendredi.

Alors que les ventes de novembre aux Etats-Unis ont été mauvaises pour General Motors, le constructeur automobile américain se tourne vers la Russie. Le groupe a annoncé mardi soir vouloir prendre une participation "significative" dans le russe Avtovaz, le premier fabricant de voitures du pays et partenaire de GM en Russie.

"Nous avons fait une offre pour une part significative d'Avtovaz", a déclaré le porte-parole Tom Wilkinson, ajoutant que cette initiative faisait partie de "la stratégie de croissance en Russie". GM n'a toutefois pas chiffré la part qu'il convoite.

Le constructeur américain espère ainsi se renforcer sur l'un de ses principaux marchés étrangers, après la Chine, avec une demande en plein essor, et endiguer ses pertes de parts de marché aux Etats-Unis.

De fait, le constructeur de Detroit s'attend "à faire deux fois mieux" en 2007 en Russie qu'en 2006, avec des ventes annuelles de 250.000 unités, contre 132.000 en 2006. Le groupe conforterait ainsi sa place de numéro un des constructeurs étrangers en Russie.

Mais General Motors n'est pas le seul à convoiter une participation dans Avtovaz. Ainsi, un porte-parole de Renault a précisé ce mercredi que les discussions se poursuivaient avec le contructeur russe, tandis que Fiat est également sur les rangs.

Selon des sources proches du dossier, Avtovaz pourrait trancher vendredi entre Fiat, Renault et General Motors pour choisir son partenaire stratégique qui prendrait une part minoritaire dans son capital et l'aiderait à produire de nouveaux véhicules.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.