Le marché du logement américain reste mal orienté

Les indices Standard & Poor's/Case-Shiller ont enregistré des baisses record en octobre. L'état des stocks laisse prévoir un apurement tout au long de 2008 voir 2009.

Les prix des logements individuel ont enregistré leur plus important recul en octobre, signe que le marasme que connaît le secteur est loin d'être achevé, selon une étude nationale sur les prix immobiliers qui vient d'être publiée. L'indice Standard & Poor's/Case-Shiller portant sur 10 grands centres urbains a reculé à 209,68 en octobre, -6,7% par rapport au même mois l'an passé. Ce recul surclasse le dernier record enregistré en avril 1991 (-6,3%).

"Quelle que soit la façon dont vous analysez ces données, il est évident que le marché du logement à famille unique reste inquiétant", a expliqué Robert Shiller, économiste en chef à MacroMarkets, dans un communiqué. De son côté, l'indice composite des nouveaux logements sur 20 zones urbaines a reculé de 6,1% à 192,89 en octobre par rapport au même mois l'an passé. D'un mois à l'autre, les deux indices affichent un recul de 1,4% en octobre par rapport à septembre.

Ces données ont accentué les ventes à partir des stocks. Ceux-ci avaient déjà plutôt tendance à baisser en raison des crainte de mauvaises ventes durant la période de Noël. Onze des 20 zones urbaines ont connu leur recul mensuel le plus fort en octobre, San Diego en tête avec une chute de 2,6% en octobre, selon S&P/Case-Shiller. Sur un an, c'est Miami qui remporte la palme avec une chute de 12,4% du prix des logements à famille unique en octobre, suivi par Tampa (11,8%).

Charlotte, Portland et Seattle sont les seules villes affichant une hausse en rythme annuel en octobre. Certains économistes parient sur la poursuite de la dépréciation en 2008 afin d'apurer le marché et de résorber les stocks. "Le remède est douloureux, mais il marche", estime Gregory Miller, économiste en chef chez SunTrust Banks Inc. à Atlanta. "Plus vraisemblablement, il faudra attendre 2009 avant d'espérer voir le cycle du logement se redresser", a-t-il conclu.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.