Arkema confirme viser une croissance de 10 à 15% de son Ebitda par an

 |   |  319  mots
Le groupe de chimie, ancienne filiale de Total, a enregistré un bénéfice net de 45 millions d'euros après trois années de pertes, et confirme ses objectifs. Arkema indique également être prêt à faire entre 500 et 800 millions d'euros d'acquisitions.

Pour son premier exercice en tant que société cotée en Bourse, Arkema répond aux attentes du marché. Le groupe de chimie, ancienne filiale de Total, qui a été introduit en Bourse en mai 2006, a publié ce mercredi un bénéfice net de 45 millions d'euros, et un chiffre d'affaires 5,86 milliards d'euros en hausse de 2,7%. Le groupe a enregistré une progression de 19,7% de son Ebitda (équivalent de l'excédent brut d'exploitation).

"En 2006, le lancement de nombreuses actions de progrès et de développement sur ses différents métiers a permis à Arkema d'abaisser fortement son point mort. Cette accélération du rythme de changement a permis de dépasser ses objectifs financiers pour 2006", explique le groupe dans un communiqué.

Fort de ces bons résultats, le groupe affiche sa confiance et vise une croissance de 10 à 15% par an de son Ebitda de 2006 à 2008, ainsi q'un cash flow positif en 2007. "Depuis le début de l'année 2007, dans un environnement globalement porteur, Arkema poursuit sa transformation avec l'annonce de nouveaux projets de compétitivité et de croissance", commente le groupe.

"Ainsi, les démarrages d'unités réalisés en 2006 et prévus en 2007, la poursuite de la gestion du portefeuille d'activités et les efforts permanents d'amélioration des coûts, permettent de confirmer l'objectif d'une croissance de l'Ebitda de 10 à 15% par an sur la période 2006 à 2008 et un cash flow positif, après correction des éléments non récurrents pré spin-off, en 2007", explique Arkema.

Le groupe indique même viser une marge d'Ebitda de 12%, et le maintien du niveau d'endettement à 40% des fonds propres du groupe.

Par ailleurs, Arkema continuera à réaliser des opérations de croissance externe. Le groupe estime pouvoir investir entre 500 et 800 millions d'euros en deux ou trois ans. Arkema veut notamment se développer "de manière très significative" en Asie, zone où il réalise déjà 13% de son chiffre d'affaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :