Dominique de Villepin ne saisira pas la Cour de Justice de la République

 |   |  265  mots
Il répondra aux juges "comme un citoyen ordinaire". L'ancien Premier ministre est mis en examen depuis le 27 juillet 2007.

Dominique de Villepin ne saisira pas la Cour de justice de la République dans l'affaire Clearstream. C'est ce qu'il a affirmé hier soir lors d'un entretien accordé à TF1. L'ancien Premier ministre répondra aux questions des juges "comme un citoyen ordinaire". La Cour de Justice de la République, composée de trois magistrats de la Cour de cassation, six députés et six sénateurs a été créée en 1993 pour juger les crimes et délits commis par les membres du gouvernement dans l'exercice de leurs fonctions.

Dominique de Villepin répond ainsi à une question pendante depuis le 27 juillet, date à laquelle il a été mis en examen par les juges D'Huy et Pons notamment pour "complicité de dénonciation calomnieuse". Les juges lui reprochent d'avoir participé à la manipulation politique initiée par l'envoi de listings truqués accusant des personnalités politiques, dont Nicolas Sarkozy, des industriels et des hommes des services de renseignements, de détenir des comptes secrets auprès de l'institution financière internationale Clearstream.

Dominique de Villepin justifie son choix de répondre aux juges en affirmant sur TF1: "j'ai demandé des vérifications, à aucun moment je n'ai demandé quelque chose d'autre. Et c'est pour cela que je ne saisirai pas la Cour de justice de la République, bien que j'aie agi dans le cadre de mes fonctions, parce que j'estime que je suis comme n'importe quel citoyen, comme un citoyen ordinaire et à partir de là, je répondrai à toutes les questions qui me seront posées, comme je l'ai fait au mois de décembre".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :