ArcelorMittal fait retomber la pression à propos de Vallourec

 |   |  155  mots
L'un de ses dirigeants souligne ses ambitions dans les tubes et les tuyaux mais ajoute qu'il peut y parvenir par croissance interne.

ArcelorMittal est-il intéressé par le rachat du grand spécialiste des tubes en acier sans soudure pour l'industrie pétrolière Vallourec, star boursière de ces dernières années et objet de rumeurs récurrents d'untérêt, y compris du géant russe de l'énergie Gazprom ?

En tout cas, le géant mondial de l'acier a cherché ce mercredi à faire baisser la pression sur ce dossier. Malay Mukherjee, membre de la direction générale d'ArcelorMittal, en charge de l'Asie, de l'Afrique, de l'ex-bloc soviétique et des mines, a souligné dans un entretien à notre confrère Les Echos qu'ArcelorMittal peut atteindre tout seul ses objectifs de développement dans les tubes en acier.

"Nous voulons croître dans les tubes et les tuyaux et voulons faire partie des trois premiers acteurs du secteur. Actuellement, nous sommes le cinquième. La croissance interne peut nous permettre d'atteindre cet objectif", indique-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :