La demande de pétrole en hausse pour 2008, selon l'AIE

 |   |  303  mots
L'Agence internationale de l'énergie table sur une hausse de 2,5% sur un an. En 2007, la production augmente aussi fortement malgré les consignes de l'Opep.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) revoit en hausse ses prévisions 2008 de demande mondiale de pétrole. Le chiffre qu'elle publie ce vendredi 14 décembre est en hausse de 115.000 barils par jour à 87,8 millions de barils par jour, soit une progression de 2,5% sur un an.

L'AIE, qui dépend de l'OCDE, explique cette évolution par la demande de pétrole accrue de la part des pays hors OCDE, notamment de l'Arabie saoudite, ainsi que par une météo plus rude pour l'hiver 2008 après les températures particulièrement douces de la saison froide 2007.

Aussi, l'AIE abaisse sa prévision de demande de pétrole pour 2007 en raison d'une consommation de fioul de chauffage inférieure aux attentes en Amérique du Nord et en Europe. Elle table sur une hausse de 1,1% en un an de la demande de pétrole 2007 à 85,7 millions de barils par jour, une prévision en baisse de 60.000 barils par jour comparé au précédent rapport.

Parallèlement, l'AIE constate que l'offre en provenance des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) continue d'augmenter, malgré le maintien des quotas de production décidé le 5 décembre par le cartel. L'offre mondiale atteint 86,5 millions de barils par jour en moyenne en novembre, en hausse de 55.000 barils par jour comparé à octobre, mois où l'offre avait déjà progressé de 1,5 million de barils par jour par rapport à septembre.

L'augmentation de l'offre provient principalement de l'Irak, avec une progression de 330.000 barils par jour entre août et novembre 2007. L'Irak n'est pas soumis aux quotas de production de l'Opep. Autre pays qui concourt à la hausse de l'offre mondiale, l'Angola augmente sa production de 70.000 barils par jour entre août et novembre. L'Angola a intégré l'Opep il y a un an et vient de se voir attribuer un quota.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :