Le pétrole repasse au-dessus des 59 dollars le baril

 |   |  183  mots
Le baril de brut a terminé la semaine en nette progression, dopé par les températures hivernales aux Etats-Unis et le plan de réduction des quotas de production de l'Opep.

C'est sur une hausse marquée que le brut a terminé la semaine. Vendredi soir, sur le marché new-yorkais, le baril de "light sweet crude" a bondi de 1,72 dollar, clôturant la séance à 59,10 dollars, juste au-dessus de la barre des 59 dollars.

Ce rebond des cours du brut tient à la conjonction de plusieurs phénomènes. Alors que la douceur exceptionnelle des températures, tant aux Etats-Unis qu'en Europe, avait fortement contribué à la nette détente des cours voici quelques semaines, le retour à des températures plus hivernales joue désormais fort logiquement en sens inverse. Un facteur qui devrait continuer à peser puisque, selon les prévisions météo, les températures dans le Nord-Est des Etats-Unis devraient rester inférieures aux normales de saison dans les jours qui viennent.

En outre, l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) a mis en oeuvre un plan de réduction de sa production de 500.000 barils par jour. Un élément qui pèse également sur les prix, même si la crédibilité de ce type de décisions de l'Opep est faible.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :