EADS choisit les repreneurs des six sites Airbus

Le français Latécoère, l'allemand MT Aerospace et le britannique GKN se partageront les sites, qui emploient au total 9.400 personnes.

EADS a choisi les repreneurs des six sites industriels d'Airbus qu'il veut céder dans le cadre de son vaste plan d'économies Power 8. Ce matin, le groupe européen de défense et d'aéronautique, dont le conseil d'administration s'est réuni, et sa filiale Airbus, ont tranché dans ce dossier.

Comme pressenti, le français Latécoère, déjà partenaire d'Airbus, a été choisi pour les sites français de Méaulte et de Saint-Nazaire. En revanche, alors que la presse allemande donnait récemment l'américain Spirit Aerosystems gagnant pour récupérer les trois sites allemands et le britannique, c'est finalement GKN qui est l'heureux élu pour reprendre la fabrication et le sous-assemblage des composants ailes du site anglais de Filton. L'allemand MT Aerospace va, lui, avoir les usines allemandes de Nordenham, Varel et Augsbourg.

Ces six sites emploient au total 9.400 salariés, dont 2.000 à Augsbourg, qui appartient en direct à EADS, et 7.400 pour les cinq autres sites. Ces derniers pesaient 1,4 milliard d'euros dans les coûts d'Airbus en 2007 et celui d'Augsbourg 450 millions d'euros.

Le conseil d'administration d'EADS a autorisé les directions du groupe et d'Airbus à entamer les négociations avec les repreneurs "avec pour objectif de finaliser l'accord dès que possible", selon un communiqué. Les transactions devraient ainsi être menées à bien au cours du printemps 2008.

Dans le cas des établissements français et allemands, "l'accord avec Latécoère et MT Aerospace prendra la forme de joint-ventures, au sein desquelles Airbus conservera une participation minoritaire substantielle". Airbus se réserve toutefois la possibilité de sortir complètement du capital au bout de trois ans. "Cela veut bien dire qu'Airbus veut se retirer totalement des sites repris", déplore d'ailleurs Xavier Petrachi, délégué syndical central CGT. Pour le site de Filton, l'accord porte ainsi sur une cession complète des activités industrielles à GKN.

"La cession en cours de ces usines et la création d'un réseau de partenaires au profit d'Airbus permet à EADS de se recentrer sur ses coeurs de métier", a souligné Louis Gallois, président exécutif d'EADS. "Cette décision constitue un jalon majeur pour la nouvelle stratégie d'Airbus et le programme Power 8. Nous pouvons désormais commencer à sceller des partenariats durables avec trois fournisseurs de premier rang", a de son côté déclaré Thomas Enders, président d'Airbus.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.