BP va verser près de 400 millions de dollars à la justice américaine

Le groupe solde ainsi à l'amiable des poursuites liées à des déafuts sur plusieurs de ses installations.

Le géant pétrolier britannique BP a annoncé jeudi avoir accepté de payer 303 millions de dollars à la justice américaine pour solder à l'amiable des poursuites portant sur des manipulations de cours du gaz en 2003 et 2004.
Le groupe a aussi accepté de payer des pénalités et dédommagements pour des fautes commises dans le cadre de l'explosion en 2005 dans sa raffinerie de Texas City, qui avait fait 15 morts, et à des fuites sur ses pipelines en Alaska en mars et août 2006, de respectivement 50 millions et 20 millions de dollars.

"Avec ces accords nous reconnaissons que nos opérations n'ont pas répondu à nos propres critères ni aux exigences légales, et pour cela nous présentons nos excuses", a déclaré le président de BP America Bob Malone, cité dans le communiqué.

BP, qui a connu ces dernières années une série noire pour ses activités aux Etats-Unis, a aussi accepté la supervision de ses opérations par un représentant du gouvernement nommé par la justice.
Une plainte avait été lancée l'an dernier par la commission de contrôle du marché des produits dérivés (Commodity Futures Trading Commission, CFTC), qui accusait BP d'avoir manipulé les prix du propane pour engranger des plus-values illégales.

L'image de BP a aussi été sérieusement écornée depuis 2005 avec l'explosion de Texas City. Plusieurs rapports d'enquête ont dénoncé depuis des négligences en matière de sécurité, mettant en cause personnellement l'ex-PDG, John Browne.

La réputation de BP a été en outre entachée par des fuites sur le site de Prudhoe Bay en Alaska, en raison d'oléoducs mal entretenus.

Cette série noire, à laquelle s'ajoutaient les soupçons sur des manipulations des prix du gaz, avaient poussé John Browne à annoncer en janvier dernier son départ. Il a quitté ses fonctions en mai.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.