Carrefour se retire de Suisse et vend ses 12 hypermarchés

470 millions de francs suisses (290 millions d'euros) : c'est le montant que Carrefour va obtenir de la vente de ses 12 hypermarchés en Suisse.

Le groupe de distribution français Carrefour se retire de Suisse et va donc vendre ses 12 hypermarchés pour un montant de 470 millions de francs suisses soit 290 millions d'euros au distributeur Coop.

"Avec ses 12 hypermarchés et ses 1,1% de part de marché, la chaîne Carrefour n'a pas la taille critique pour survivre seule en Suisse, faute de pouvoir négocier des prix compétitifs auprès des fournisseurs", a estimé Didier Maus, administrateur délégué du groupe Maus Frères, le partenaire de Carrefour en Suisse depuis 2000. "Nous regrettons la décisions de Carrefour de se retirer de la Suisse. Mais, comme chef d'entreprise, nous la comprenons", a-t-il précisé.

Avec un chiffre d'affaires 2006 de 1 milliard de francs suisses (616 millions d'euros), Carrefour Suisse a assuré une "rentabilité satisfaisante" mais "estime son potentiel de croissance trop limité", a souligné le secrétaire général de Maus, Jean-Bernard Rondeau.

Les 12 hypermarchés de Carrefour en Suisse sont détenus pour moitié par le distributeur français et pour l'autre moitié par Maus Frères. L'accord de vente a été conclu lundi, mais n'entrera en vigueur que quand la Commission de la concurrence aura donné son accord.

La direction suisse de Carrefour n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter cette information. Le numéro deux mondial de la distribution, emploie environ 2.200 personnes dans sa filiale helvétique. En 2005, le français s'était encore fixé pour objectif d'ouvrir un hypermarché tous les deux ans.

Le groupe français a également annoncé le 27 juillet la vente de son réseau de 12 hypermarchés sous enseigne Carrefour au Portugal au groupe diversifié portugais Sonae pour une valeur d'entreprise de 662 millions d'euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.