L'américain Aon se désengage de deux de ses filiales

Le réassureur allemand Munich Re a annoncé le rachat de l'assureur santé américain Sterling Life Insurance Company à Aon pour 352 millions de dollars (244 millions d'euros). De son côté, le groupe bermudien d'assurances ACE a indiqué avoir racheter la totalité du capital de Combined Insurance Compagny of America, auprès d'Aon, pour 2,4 milliards de dollars en liquide (1,39 milliard d'euro).

Actualité chargée ce lundi pour Aon. L'assureur américain a annoncé la vente de deux de ses filiales pour environ 2,75 milliards de dollars (1,6 milliard d'euros). Le groupe bermudien d'assurances ACE va ainsi racheter la totalité du capital de la filiale Combined Insurance Compagny of America pour 2,4 milliards de dollars en liquide (1,39 milliard d'euros). Pour sa part, le réassureur allemand Munich Re va acquérir l'assureur santé américain Sterling Life Insurance Company à Aon pour 352 millions de dollars (244 millions d'euros).

"Sterling est une cible que nous avons choisie avec attention et elle correspond parfaitement à la stratégie que nous avons mise en oeuvre début 2006. Elle renforce également nos capacités de fournisseur global de gestion intégrée dans la santé", déclare Munich Re dans un communiqué.

L'opération, qui doit encore obtenir l'aval des autorités concernées, devrait être réalisée au premier trimestre 2008. Sterling, avec des rentrées de cotisation de l'ordre de 805 millions de dollars, est spécialisé dans la fourniture de produits d'assurance santé pour les plus de 50 ans.

De son côté, ACE espère boucler le rachat de Combined Insurance, spécialisée dans les produits d'assurance santé aux particuliers, au second semestre 2008. Le groupe indique que cette opération "va doubler (sa) présence, déjà significative, dans les complémentaires et dans l'assurance accidents, qui est et reste un segment stratégique".

Ces cessions doivent permettre à Aon de financer un important rachat d'actions et de se désengager d'une partie de ses activités dans l'assurance qui dégage de faibles marges.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.