L'Union européenne veut convertir ses voisins aux énergies vertes

 |   |  332  mots
Après s'être fixé pour elle-même un objectif contraignant de 20% de l'électricité consommée issue des énergies renouvelables, l'Union européenne entend désormais prêcher la bonne parole auprès de ses voisins. D'ici 2013, les 27 Etats membres réserveront 11,2 milliards d'euros à la coopération, en mettant l'accent sur les énergies vertes.

Eolienne, solaire, hydraulique ou géothermique... Les énergies renouvelables ont de beaux jours devant elle. L'Union européenne (UE) entend en effet réserver 11,2 milliards d'euros d'ici 2013 à la coopération, entre autres, dans le domaine des énergies renouvelables et de l'efficience énergétique avec ses voisins.

La présidence allemande de l'UE en a fait l'annonce ce jeudi à Berlin, dans le cadre d'une conférence consacrée au sujet, rassemblant des délégations venues d'une trentaine de pays, notamment d'Afrique du nord, du Caucase du sud et d'Europe de l'est.

"Un consensus s'est dégagé quant à l'intention d'affecter une part plus importante qu'à l'heure actuelle au développement des énergies renouvelables et aux mesures renforçant l'efficacité énergétique", souligne un communiqué publié dans le cadre de la conférence.

Le gouvernement fédéral allemand, a fait du thème de l'énergie l'une des priorités de sa présidence du Conseil de l'Union européenne qui s'achèvera fin juin. Lors du dernier conseil européen qui s'est tenu les 8 et 9 mars derniers, les 27 Etats membres avaient déjà pris l'engagement "contraignant" de porter à 20% d'ici 2020 la proportion d'énergies renouvelables dans la consommation totale européenne d'électricité, contre 6,5% à l'heure actuelle.

"Il nous incombe maintenant de faire avancer également ces objectifs conjointement avec nos voisins", a lancé le ministre allemand de l'Environnement, Sigmar Gabriel, en ouverture de la conférence de Berlin, ajoutant que le développement massif des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique était "une contribution significative à la sécurité énergétique de l'Europe, à la protection du climat et à la consolidation de la paix."

Pour l'heure, l'Allemagne à elle seule soutient des projets énergétiques dans 45 pays partenaires. Le volume des dossiers en cours d'exécution s'élève à environ 1,6 milliard d'euros, répartis entre un montant de 929 millions d'euros destinés à des projets d'appui aux énergies renouvelables, ainsi qu'une enveloppe de 706 millions d'euros consacrée à des initiatives liées à l'amélioration de l'efficacité énergétique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :