Magasins Le Printemps : le comité d'entreprise déclenche le droit d'alerte

Le comité central d'entreprise de France Printemps, propriétaire des magasins Le Printemps, a déclenché son droit d'alerte pour obtenir plus d'informations sur les projets du groupe, notamment avec son homologue allemand Arcandor. Ce dernier a annoncé début décembre vouloir entrer dans le capital du Printemps et de l'italien Rinascenti.

Inquiétudes chez France Printemps. Le comité central d'entreprise du groupe propriétaire des magasins Le Printemps a déclenché son droit d'alerte pour obtenir plus d'informations sur les projets du groupe, notamment avec son homologue allemand Arcandor.

A l'origine de ces inquiétudes: les déclarations le 12 décembre dernier du groupe allemand de distribution Arcandor (ex-KarstadtQuelle), qui a annoncé qu'il voulait s'allier avec le français Printemps - racheté en mars 2007 par Deutsche Bank et le groupe italien Borletti - et l'italien La Rinascente pour former un réseau européen de grands magasins haut de gamme.

Pour ce faire, Karstadt, la filiale grands magasins d'Arcandor, veut ainsi prendre une part pouvant aller jusqu'à 25% dans Le Printemps et dans La Rinascente. Arcandor a parallèlement annoncé son intention de céder pour 800 millions d'euros des actifs immobiliers à un consortium regroupant les propriétaires de La Rinascente et du Printemps.

Depuis ces annonces, le comité central du Printemps s'interroge, mais sans obtenir de réponse. "Le droit d'alerte a été déclenché le 21 décembre, car on a beau poser des questions, on n'obtient aucune réponse, et on découvre qu'il y a plus d'informations dans la presse que dans les instances dévolues à l'information des délégués du personnel", explique ainsi à l'AFP la secrétaire du CCE, Marie-Josée Montaner, qui conclut: "on a des inquiétudes sur la stratégie à venir. Nous avons besoin de savoir où on va et quelle est la pérennité de l'entreprise".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.