Rapprochement à l'étude entre deux grandes Landesbanken

Les banques semi-publiques allemandes LBBW et WestLB étudient une éventuelle fusion. Elle pourrait donner naissance à la deuxième plus grosse banque outre-Rhin.

Des signes avant-coureurs se multiplient en vue d'un rapprochement entre deux poids lourds du secteur des banques régionales allemandes, les Landesbanken, LBBW et WestLB. Le ministre-président du Land de Bade-Wurtemberg, Günther Öttinger, a confirmé l'existence de pourparlers. L'issue demeure "totalement ouverte" entre une "coopération ou davantage", a cependant ajouté le dirigeant de l'Union chrétienne démocrate (CDU). Un mariage entre les deux établissements donnerait naissance à la seconde banque outre-Rhin, avec un total de bilan supérieur à 700 milliards d'euros, en se situant derrière la Deutsche Bank mais devant la Commerzbank.

Reste que WestLB a nié dans l'après-midi de mardi l'existence de tels pourparlers avec LBBW. Son conseil de surveillance avait publié dans la matinée un communiqué affirmant simplement qu'au vu de ses bonnes performances, la banque de Rhénanie du Nord - Westphalie voulait jouer un rôle actif dans la consolidation en cours du secteur des Landesbanken.

Le Land de Rhénanie cherche de son côté à se débarrasser de 38% du capital détenu dans WestLB. Le ministre des finances de ce Land a toutefois indiqué hier qu'il rechercherait à cet égard une solution qui profite à la place économique régionale, en ajoutant qu'une reprise par LBBW ne satisferait pas cet objectif. Un autre actionnaire de référence de WestLB, les caisses d'épargne de Rhénanie, se dit de son côté prêt à céder sa participation qui s'élève à 25%.

LBBW était encore la semaine dernière sur les rangs pour absorber la Landesbank de Berlin, comprenant la caisse d'épargne de la ville-Etat. Il a abaissé au dernier moment son offre, ce qui a dégagé la voie à un consortium de caisses d'épargne piloté par le lobby du secteur, la fédération DSGV. Son président, Heinrich Haasis, originaire du Bade-Wurtemberg, avait affirmé ce week-end qu'il saluerait un rapprochement entre les deux grandes banques régionales, qui coopèrent déjà activement avec les Caisses d'épargne. Le plus piquant est que Bruxelles se penche maintenant sur une possible entente qui se serait tramée entre le DSGV et la LBBW, suite à la plainte d'une "fédération" dont l'identité reste mystérieuse.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.