Mercedes C220 CDI : le classicisme de bon ton

Avec ses lignes massives et élégantes, la Classe C rassure. Très chère dans l'absolu, elle offre toutefois des prestations haut de gamme.

Elle arbore une silhouette massive et carrée, qui rassure. La nouvelle Classe C a perdu la légèreté de lignes du modèle précédent, qui lui donnait toutefois une certaine impression de fragilité. Retour aux sources donc pour Mercedes. Du solide et du classique. Dans l'habitacle, pas de fioriture non plus. La planche de bord, rigoureusement assemblée, arbore des formes relativement traditionnelles. L'ensemble est élégant, quoique un peu austère. Extérieurement et intérieurement, on reconnaît immédiatement la Classe C comme étant une voiture de la marque à l'étoile. Et c'est exactement ce que veulent les clients. Pour une "familiale", l'habitacle n'est, cependant, pas très spacieux. La place disponible est suffisante à l'avant, un peu moins à l'arrière.

Seule fantaisie: Mercedes offre intelligement deux typages différents selon les profils de la clientèle. Les amateurs de confort et de chic discret opteront pour les versions Classic ou Elégance avec calandre historique surmontée de l'étoile et pneus à flancs plus hauts pour davantage de moëlleux. Les plus sportifs choisiront l'Avantgarde, plus délurée, sans l'étoile séparée et avec un ensemble jantes-pneus procurant en principe plus de précision de conduite mais moins de douceur. Les réglages de châssis sont toutefois les mêmes. On retrouve donc une voiture dynamique et assez amusante à conduite, contrairement aux habitudes de la marque. En revanche, même en version Elégance, le confort n'a rien d'extraordinaire sur chaussée dégradée. Il demeure en revanche satisfaisant sur un revêtement plus lisse. Le moteur de notre version 220 CDI (170 chevaux) était onctueux et performant, mais un peu bruyant. Si la boîte de vitesses manuelle n'est toujours pas un modèle de fluidité, la transmission automatique reste un régal.

Cette berline haut de gamme ne déparera pas l'image de marque du constructeur de Stuttgart. Mais, tout cela a un prix. La note est en effet très salée: à partir de 31.600 euros pour la version de base diesel Classic 200 CDI de 136 chevaux peu équipée et guère luxueuse. Presque 6.000 euros de plus qu'une Peugeot 407. Notre version 220 CDI Elégance, un peu mieux dotée, coûtait 35.600 euros. La boîte automatique requiert un effort supplémentaire de 2.000 euros. Pour nuancer ce bilian financier, précisions que les Mercedes vieillissent bien et qu'elles se revendent sans problèmes. En outre, pour une voiture de cette catégorie, l'entretien n'est pas dispendieux. Beaucoup moins, en tous cas, que pour une Audi!

Modèle d'essai: Mercedes C220 CDI Elégance
Prix: 35 600 euros
Moteur: 2,2 litres de clylindrée, 170 chevaux
Dimensions: 4,58 mètres (long) x 1,77 (large) x 1,45 (haut)
Qualités: Elégance, présentation rigoureuse, agrément de conduite, boîte automatique douce.
Défauts: prix, suspensions un peu fermes

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.