Vodafone affiche une nouvelle perte de 5,4 milliards de livres en 2006-2007

Le géant britannique de la téléphonie mobile vient d'annoncer une perte de 5,4 milliards de livres au titre de son exercice 2006/2007, clos à fin mars. Le résultat a été pénalisé par des dépréciations d'actifs. Le groupe vise un chiffre d'affaires 2007/2008 compris entre 33,3 et 34,1 milliards de livres.

Nouvelle perte annuelle pour Vodafone. Le géant britannique de la téléphonie mobile a publié une perte nette de 5,426 milliards de livres (7,98 milliards d'euros) au titre de l'exercice 2006/2007 (clos au 31 mars). Le groupe avait déjà publié une perte de 21,9 milliards de livres l'année précédente. Par action, la perte nette est de 8,94 pence. Le groupe doit une bonne partie de sa perte à 11,6 milliards de livres de charges liées à des dépréciations d'actifs. L'année précédente, Vodafone avait également enregistré une charge pour dépréciation de 23,5 milliards de livres.

Quant au chiffre d'affaires, il s'est établi à 31,104 milliards de livres, en hausse de 6%. La croissance organique est de 4,3%. L'Ebitda (équivalent de l'excédent brut d'exploitation) progresse de 1,6% à 11,9 milliards de livres.

Malgré la perte importante enregistrée en 2006/2007, Vodafone estime avoir atteint ses objectifs. "Nous avons atteint, voire dépassé nos objectifs financiers cette année, dans tous les domaines, et avons fait de bonnes avancées dans l'exécution de notre stratégie présentée en mai 2006", explique ainsi Arun Sarin, le directeur général du groupe, dans un communiqué.

Dans le détail, le groupe a enregistré de bons résultats dans les pays émergents, tandis que l'Europe reste un marché difficile. L'Europe de l'Ouest affiche un repli de 0,7% du chiffre d'affaires à 24,2 milliards de livres. Les pays émergents affichent pour leur part une progression de 14,3% sur un an, à 19,3 milliards de livres.

Par activité, les revenus dans la voix ont progressé de 2,5% sur un an, et ceux des messages ont crû de 7% sur un an. Les revenus issus des envois de données ont pour leur part bondi de 30,7%, avec une forte progression de l'usage de la 3G, selon le groupe.

Le groupe s'attend encore à des conditions de marché difficile en Europe pour l'année en cours 2007/2008, malgré une tendance toujours positive dans les revenus issus des voix et des données. Dans les pays émergents, la croissance devrait rester très forte, soutenue notamment par les récentes acquisitions faites en Inde.

Dans ce contexte, Vodafone estime être en mesure de publier un chiffre d'affaires annuel 2007/2008 compris entre 33,3 et 34,1 milliards de livres. Le bénéfice opérationnel doit s'établir entre 9,3 et 9,8 milliards de livres. Le free cash flow du groupe sur l'année doit être compris entre 4 et 4,5 milliards de livres.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.